Alcheringa

Wwoof 3 – Moruya (New South Wales)

Un Wwoof à Moruya au sud-est de l'Australie

Deuxième étape de ma traversée du sud de la côte Est, Moruya une petite ville tranquille située à 10 minute de l’océan. J’ai souhaité me rendre à Moruya car mon hôte Terry retraité en diplomatie à un petit vignoble et produit son propre vin. Découvrir les vignobles australiens fait partit de mes objectifs ! Je suis resté une semaine à Moruya.

Moruya en quelques mots..

Moruya (2 432 habitants) est une ville côtière du Comté d’Eurobodalla au sud du New South Wales à l’embouchure de la Moruya River à environ 300 km au sud de Sydney.

La ville a un nom aborigène qui veut dire la maison du cygne noir. Son économie repose sur l’agriculture, l’aquaculture, le tourisme et une carrière de granit qui a servi à construire le célèbre pont de Sydney : Harbour bridge.

Mon expérience Wwoof à Moruya..

La propriété de Terry est composée de 50ha de bush et englobe un grand marécage où nichent de nombreux oiseaux. Dès mon arrivée j’ai eu droit à mon briefing habituel sur la faune locale : « Corenthin be careful, black snake, red back spider… very venimous ! » J’ai donc pris toute mes précautions durant mes 6 jours à Moruya, pour rassurer tout le monde il n’y pas encore eu de face à face avec un serpent venimeux (ouf !).

Heureuse surprise par contre, des dizaines de Kangourous et Swamp Wallabies vivent sur la propriété de Terry et sont particulièrement actifs le matin et le soir. Les Kangourous sont bruns clair et les Wallabies plus sombres et très rapides ! J’ai pu les apercevoir à maintes reprises même si ils restent assez craintifs…

Pour ma première matinée de travail, j’ai aidé Terry à installer sa pompe pour on système d’irrigation pour sa… vigne ! Et oui nos amis australiens irriguent leur vigne et sont persuadés que c’est la meilleure méthode pour obtenir un raisin de qualité… à voir !  Etant ambassadeur du vin français à Moruya, j’ai tenté de persuader Terry que ça marche aussi sans irrigation… en vain (c’est le cas de la dire).

Nous avons ensuite contrôlé la pression et le débit des buses d’irrigation à chaque pied de vigne, 1 300 au total. Informé de mes compétences en tronçonneuse, Terry m’a confié la tâche d’abattre quelques arbres qui ont obstrué ses chemins, j’ai accompli cette mission les matinées suivantes. Je remercie mon hôte pour m’avoir fait découvrir la région après le travail et pour m’avoir présenté à ses amis.  Mon carnet d’adresse en Australie devient de plus en plus riche c’est bon signe !

J’ai pu visiter avec Terry les magnifiques plages à proximité de sa propriété et le Eurobodalla National Parcs. Pour les enfants qui suivent l’aventure, je suis fier de vous montrer quelques photos des Kangourous sauvages que j’ai pu croisé (voir ci-dessous), les kangourous de la région étant extrêmement vifs et craintifs j’ai (vraiment) bataillé pour vous offrir ces clichés.

De cette brève aventure à Moruya, je retiens le très bon accueil de Terry et le charme de sa propriété. Cette expérience m’a permis de renouer mon amitié avec la chainsaw et de découvrir un autre type de paysage qui forme le bush australien.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Corenthin

Corenthin

Jeune globe-trotter originaire du Sud-Est de la France. Je suis passionné par le monde qui nous entoure, l'environnement, la nature et les cultures locales. Actuellement basé en Asie, je prends du temps pour rencontrer les locaux et retranscrire mes impressions et anecdotes sur la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *