Alcheringa

Wwoof 5 – Kimberley (Tasmanie)

La Tasmanie en Wwoof

Première étape dans ma découverte de la Tasmanie, Kimberley une petite ville située entre Devenport et Launceston. Ma nouvelle hôte produit elle-même son huile d’olive et à plus de 500 oliviers sur sa propriété.  Je suis resté 10 jours à Kimberley puis j’ai ensuite pris la route vers Lorinna plus au sud.

Mon expérience Wwoof à Kimberley…

J’avais le choix entre le ferry et l’avion pour me rendre en Tasmanie, j’ai opté pour l’avion car il atterrit à Launceston et mon hôte Judith a pu me récupérer sur place. De plus, le trajet en avion est bien plus rapide j’ai choisi JetStars (lowcost) est tout s’est parfaitement déroulé, le trajet dure un peu moins d’1h30.

Dès mon arrivée j’ai eu la surprise de voir que je n’étais pas le seul Wwoofeur chez Judith : Chen, une coréenne, travaillait avec Judith depuis trois semaines. Le premier jour Judith m’a présenté les fameux oliviers tout près de sa maison. Les oliviers sont restés à l’abandon pendant un an car mon hôte n’était pas en état pour s’occuper des arbres, j’ai tout de suite compris que mon futur job serait de restaurer l’oliveraie.

Ayant passé trois jours à la Great Ocean Road et une nuit blanche à l’aéroport m’a première journée s’est conclue par un « au lit on dort » de très bonne heure.

Le deuxième jour j’ai pu faire connaissance avec une vieille amie : la débroussailleuse puis j’ai commencé à nettoyer le pied des arbres en veillant à ne pas toucher le tronc bien sûr ! Chen mon amie Wwoofeuse, quant à elle, s’est occupée des pieds des arbres en coupant les rejets et en enlevant les branches mortes. Judith m’a prévenue que le soleil était très agressif durant l’après-midi et qu’il était préférable de faire une pause.

Judith nous a emmené visiter plusieurs fermes tout près de Kimberley, nous avons eu la chance de visiter une production de framboise à Railton mais aussi une fromagerie à coté de Deloraine et surtout nous avons pu goûter au nougat et au miel made in Tasmanie… La région regorge de spécialités et chaque ferme est très bien aménagée pour les voyageurs de passage avec de nombreux espaces de dégustation… un pur délice ! Pour finir la journée nous nous sommes arrêtés pour boire une bière dans un bar ou plutôt le temple du tigre de Tasmanie. Sur les murs sont collés tout les témoignages des gens persuadés d’avoir vu le tigre qui a normalement disparu… L’endroit dégage une atmosphère spéciale  où légendes locales et fantasmes se rencontrent.

J’ai repris le travail le soir avec Chen, nous avons enlevé les branches mortes des oliviers pour les regrouper en plusieurs tas près à être brûlés plus tard. Nous avons eu le droit après le travail à un magnifique barbecue dans Kimberley merci encore Judith le repas était délicieux.

Chen est partit deux jours plus tard pour rejoindre sa sœur à Sydney. J’ai continué durant mes 10 jours à passer la débroussailleuse le matin pour aider au maximum Judith qui a vraiment été adorable avec nous, j’ai aussi coupé du bois le soir avant le dîner avec la hache cette fois et oui l’hiver australien commence en juillet et en Tasmanie il vaut mieux prévoir de quoi se chauffer.

J’ai aussi réparé la clôture des moutons en changeant les parties les plus abîmées  bref de quoi s’occuper.

Pour information, les oliviers ont été importés par les Européens il y a 200 ans en Australie. Judith qui habitait avant à Perth a décidé de changer radicalement de vie et de se lancer dans la production d’huile d’olive.

J’ai rencontré tous les voisins de Judith dont Phil un autre Wwoof hôte qui produit du vin. Phil est originaire d’Angleterre, il est tombé amoureux de la région et de la Tasmanie (je le comprend). Phil m’a présenté ses vignes pendant toute une matinée. Pour les connaisseurs il a essentiellement du Chardonnay, du Pinot Noir et du Pinot Gris qui s’acclimatent très bien au climat de la région.

Petite anecdote : Tous les serpents en Tasmanie sont mortels… durant mon séjour à Kimberley un immense black snake a traversé le jardin puis un autre s’est fait écraser sur la route tout près de la maison… Une étrange sensation vous prend lors de vos balades dans le jardin personnellement j’ai pris l’habitude de prendre un bâton avec moi pour faire quelques vibrations (le ridicule ne tue pas).

Une rivière passe juste à coté de la propriété et abrite des ornithorynques mais je n’ai pas eu le temps d’en apercevoir car il reste pour la plupart du temps immergés dans l’eau.

Le meilleur moment de cette cinquième Wwoof farm restera ma journée à Cradle Mountains (je la décris dans l’article suivant). Je reste persuadé que le Wwoofing est une excellente façon de voyager si vous jouez le jeu les hôtes vous feront découvrir les alentours et vous passerez de fabuleux moments. La bonne humeur est communicative, intéressez vous à ce que font vos hôtes allez voir les voisins c’est la meilleure façon pour créer une excellente atmosphère et aussi pour améliorer votre anglais.

Pour conclure, j’ai de nouveau passé 10 jours merveilleux, beaucoup de rencontres, de nouveaux paysages. Judith a insisté pour m’accompagner à ma prochaine destination Lorinna, petite  communauté en autosuffisance, au cœur des montagnes de la Tasmanie. L’aventure continue..

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Corenthin

Corenthin

Jeune globe-trotter originaire du Sud-Est de la France. Je suis passionné par le monde qui nous entoure, l'environnement, la nature et les cultures locales. Actuellement basé en Asie, je prends du temps pour rencontrer les locaux et retranscrire mes impressions et anecdotes sur la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *